Search

Au commencement était l’égalité absolue

Au commencement était l’égalité absolue. Selon les exégètes, Dieu organise la création en trois étapes. Nous demandons à nos fidèles lecteurs et nos fidèles lectrices de souffrir un peu pour démontrer qu'à travers ces périodes, Dieu établit l'égalité absolue entre l'homme et la femme. Des trois temps de la création, nous avons d’abord dans Genèse 1: 26-28 "un être androgyne", "créé mâle et femelle à l'image de Dieu". Cela implique que Dieu, Pur Esprit, n'a pas de sexe, il est à la fois Père et Mère. 26. Elohîms dit: « Nous ferons Adâm ­ le Glébeux ­ à notre réplique, selon notre ressemblance. Ils assujettiront le poisson de la mer, le volatile des ciels, la bête, toute la terre, tout reptile qui rampe sur la terre. » 27. Elohîms crée le glébeux à sa réplique, à la réplique d’Elohîms, il le crée, mâle et femelle, il les crée. 28. Elohîms les bénit. Elohîms leur dit: « Fructifiez, multipliez, emplissez la terre, conquérez-la. Assujettissez le poisson de la mer, le volatile des ciels, tout vivant qui rampe sur la terre. » Donc les deux ont les mêmes fonctions ou les mêmes rôles. La domination que Dieu donne à l’humain, au glébeux [homme et femme] se situe dans l’idée de gérer, de protéger la nature et l’écosystème Rachi déclare : « En hébreux le mot domination est un mot à double face. Domination ou déchéance. S’il a du mérite, l’homme domine la bête. S’il n’a pas de mérite, il descend plus bas que la bête, la bête le domine ». Dans le deuxième temps nous avons toujours un être composite qui s’appelle toujours l’Humain, le Glébeux , formé de la Poussière et du souffre que Dieu se sépare selon Genèse 2, 21-23. Genèse 2,7. IHVH-Adonaï Elohîms forme le glébeux ­ Adâm, poussière de la glèbe ­ Adama. Il insuffle en ses narines haleine de vie : et c’est le glébeux, un être vivant. C’est ce même glébeux qui reçoit l’ordonnancement, la disposition de dernière volonté IHVH-Adonaï Elohîms dans Genèse 2,16-17. 16. IHVH-Adonaï Elohîms ordonne au glébeux pour dire : « De tout arbre du jardin, tu mangeras, tu mangeras, 17. mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas, oui, du jour où tu en mangeras, tu mourras, tu mourras. » Du point de vue du droit, Dieu ne fait acception de personne. La loi est une pour tous. L’ordonnance IHVH-Adonaï Elohîms est indifférenciée et impartiale. Elle écarte donc tout ostracisme, toute exclusion, tout bannissement. C’est aussi à ce même glébeux que IHVH-Adonaï Elohîms dit: « Il n’est pas bien pour le glébeux d’être seul ! Je ferai pour lui une aide contre lui. » [Genèse 2,18] Enfin c’est le même Humain ou glébeux qui crie des noms pour toute bête, pour tout volatile des ciels, pour tout animal du champ. Mais au glébeux, il n’avait pas trouvé d’aide contre lui. [Genèse 2,19-20] Du point de vue des capacités intellectuelles, psychiques ou émotionnelles, Dieu ne fait pas la différence entre l'homme et la femme. Les deux ont le même poids dans la balance. Encore c’est sur le même glébeux que IHVH-Adonaï Elohîms fait tomber une torpeur. Il sommeille. IHVH-Adonaï Elohîms prend une de ses côtes, et ferme la chair dessous. [21] 22. IHVH-Adonaï Elohîms bâtit la côte, qu’il avait prise du glébeux, en femme. Il la fait venir vers le glébeux. 23. Le glébeux dit: « Celle-ci, cette fois, c’est l’os de mes os, la chair de ma chair, à celle-ci il sera crié femme ­ Isha ­: oui, de l’homme ­ Ish ­ celle-ci est prise. » Pour bien marquer l'égalité, la parité, la similitude entre l'homme et la femme, Dieu les a fait venir de la même racine au point où les noms peuvent être traduits par Homme et « Hommesse », selon Martin Bible La troisième phase de la création inaugure l'histoire de l'humanité, lisons-nous dans Genèse 5.1ss 1. Voici l’acte des enfantements d’Adâm: au jour où Elohîms crée Adâm, à la ressemblance d’Elohîms, il les fait. 2. Mâle et femelle, il les crée et les bénit. Il crie leur nom. Adâm au jour de leur création. 3. Adâm vit cent trente ans, fait enfanter à sa ressemblance, selon sa réplique et crie son nom, Shét. 4. Et ce sont les jours d’Adâm après avoir fait enfanter Shét: huit cents ans. Il fait enfanter fils et filles. Etc… En conclusion « Le premier homme a été créé mâle et femelle comme simultanément l’un et l’autre et non pas l’un après l’autre… » selon Madame Delphine Horvilleur, rabbin Pour ce même rabbin, «l'homme et la femme se tenaient côte à côte dans une situation d'égalité.» Et globalement je conclus avec mon professeur Claude Rivelyne : « Il y a une différence fondatrice entre l’homme et la femme qui est une différence corporelle, mais pas des rôles. La bible n’indique pas que la femme a des rôles spécifiques, ni suggère une infériorité de la femme. Les deux sont appelés à être féconds, à dominer les animaux, à gérer la terre. La femme a été créée comme une personne active non passive. Les rôles sont liés à des personnalités et à la richesse des personnalités et pas au masculin et au féminin ». Signe : Suzie Onel Ecclesiaste N.B.- tous les versets sont tirés de la Bible d’André Chouraq



13 views0 comments

Recent Posts

See All

A l'occasion de ce jour de la célébration de la Résurrection du Christ-Messie, l'équipe qoheleth des Femmes, Leve Fanm Yo vous souhaite une joyeuse Pâques. Pâques est considérée comme un nouveau Pouri

Aujourd'hui, 8 mars 2022 marque la Journée internationale de la femme. l'Equipe Qoheleth des Femmes, Leve Fanm Yo, profite de l'occasion pour saluer toutes les femmes du monde. Elle vous souhaite bon

The Qoheleth Team of women, Leve Fanm Yo has chosen to approach the most important woman in the genealogy of Jesus. She is blessed among all women. The Bible does not tell us much about her in relatio