Search

Au commencement était la maman.

Mesdames et messieurs, frères et sœurs du monde entier, l’équipe Qohèleth des femmes, leve fanm yo, une approche féminine, vous salue avec les versets 1 à 3 du livre des commencements chapitre 1.

1Au commencement, Elohims créa les cieux et la terre. 2La terre était informe et vide [tohu-et-bohu]: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et la Rouah [l’esprit d’Elohims] planait sur les faces des eaux. 3Elohims dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

Nous vous réitérons que Qohèleth des Femmes, leve fanm yo, se limite à étudier la bible sous l’angle d’interprétation féminine. Le mot Qohèleth signifie rassemblement. Le livre même nous invite à entrer en nous-mêmes pour prendre conscience de nos rapports au monde, renoncer à l'illusion d'autonomie et d'omnipotence ou de la toute-puissance, car « vanité des vanités, tout est vanité et de la poursuite du vent». Qui dit Qohèleth, c'est se laisser pénétrer par la lumière divine pour percevoir la réalité telle qu'elle est.

C'est laisser entrer le principe divin en soi, ce qui exige l'abandon de soi, le renoncement et le lâcher prise pour profiter pleinement de la vie. Qohèleth est l'équipe qui met ses auditeurs, ses auditrices au défi de s'élever par l'apprentissage pour accéder aux plus hauts niveaux de connaissance spirituelle. Qohèleth invite chacun à garder la Bible ouverte pour être lue et relue afin de la comprendre et la pratiquer au jour le jour

Aujourd'hui, nous vous proposons le titre suivant : Au commencement était tendresse ou la maman.

Prions Adonaï qui a créé les cieux et la terre :

Béni sois-tu Adonaï, le créateur de l'univers. Nous reconnaissons que tu as fait de grandes choses, que tu as exalté nos jours dès le sein maternel, que tu agis envers nous selon ta grande miséricorde, ta grande tendresse maternelle. En ce moment si spécial que tu nous donnes un cœur débordant de joie, que tu accordes la paix, le grand Shalom en notre temps ici et ailleurs, partout. Puisses-tu nous donner l'occasion d'honorer nos parents comme tu l'avais prévu dès la création comme source de toutes les bénédictions. Amen

A). -Au commencement était la tendresse maternelle.

Comme vous l’avez constaté dans les premiers versets de Genèse 1, la Ruah [l’Esprit d’Elohims] est le bras droit d’Elohims qui permet la réalisation du projet divin. La Rouah est totalement mise à la disposition d'Elohims (Dieu) pour permettre l'émergence, l’apparition de la vie. Elle est facilement touchée en cédant à ses impressions. Au premier regard, elle développe un sentiment de générosité qui l'amène à considérer Le Tout Autre, son partenaire avec gentillesse, à le traiter avec beaucoup de souci. Elle a été le premier personnage à montrer de l'affection, de l'amour, voire de la tendresse ; c’est la bonté qui se manifeste dans le silence, l'action, les gestes, les attentions délicates suivies de paroles d’Elohims au verset 3. C'est vraiment la tendresse maternelle qui est à l'œuvre.

« Au commencement, déclare Emmanuel Levinas, était la tendresse ». Et le professeur Claude Riveline s’inspirant aussi de Genèse 1.1-2 , dit « ta maman est comme Dieu sur le monde, la tendresse d’abord » pour dire que la femme-mère apparait dès le début de la création. Dieu n’a parlé qu’après sa manifestation.

Dieu a parlé après la manifestation de la Rouah, la manifestation de l’esprit de Dieu : « 2La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et la Rouah, l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. (Genèse 1)

Elohims (Dieu) va parler en disant au verset 3 de Genèse 1

« Que la lumière soit ! Et la lumière fut ».

1.-L’Esprit de Dieu

L’esprit en hébreu est du genre féminin, la “RUAH”, Rouah, du grec Pneuma et du latin Spiritus [les romains l’ont masculinisé].

L’Esprit est le personnage féminin du Dieu tri-un. Et c’est le personnage dominant de l’ère chrétienne. C’est la personne qui est liée à la beauté, à la grâce, au pardon et à la maternité.

Rachi, l’un des plus grands exégètes juifs connus, dit que le mouvement de l’esprit divin a la surface des eaux est le même que celui d’une mère colombe sur son nid voletant.

« La présentation de l’esprit de Dieu comme planant à la surface de l’eau évoque l’oiseau qui volette autour de ses petits pour les protéger.”, pour s’occuper d’eux.

“….. Il l'a entouré, il en a pris soin, Il l'a gardé comme la prunelle de son œil, 11Pareil à l'aigle qui éveille sa couvée, Voltige sur ses petits, Déploie ses ailes, les prend, Les porte sur ses plumes” (deutéronome 32.10-11)

“Comme des oiseaux déploient les ailes sur leur couvée, Ainsi l'Eternel des armées étendra sa protection sur Jérusalem ; Il protégera et délivrera, Il épargnera et sauvera”.( Esaïe 31.5)

“l’Esprit de Dieu (La Rouah) a été activement impliqué dans la création du monde”

4L'esprit de Dieu (la Rouah) m'a créé, Et le souffle du Tout-Puissant m'anime (Job 33.4)

Note Genèse 1.2 , 3e paragraphe de la Bible avec Notes d’études Vie nouvelle Segond 21.

« Le Messie, l’oint de l’Eternel en a fait de même, à l’identique. Il rassemble aussi son peuple ».

37Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu (Matthieu 23 et Luc 13.34)

2.-Dieu comme Mère.

Dieu se présente dès l’abord de la création comme mère génitrice. Il prend donc soin de ses créatures, de son peuple.

Psaume 104:27

Tous ces animaux espèrent en toi, Pour que tu leur donnes la nourriture en son temps.

Psaume 147:9

Il donne la nourriture au bétail, Aux petits du corbeau quand ils crient,

“Comme des oiseaux déploient les ailes sur leur couvée, Ainsi l'Eternel des armées étendra sa protection sur Jérusalem ; Il protégera et délivrera, Il épargnera et sauvera”. (Esaïe 31.5)

Selon André Manaranche dans son livre En Séparant le Sable et l’Eau…La Création, édition le Sarment, Fayard, p 104 : “ Avec ce membre de phrase, l’Esprit de Dieu planait sur les eaux, on sent que l’éclosion (apparition) de la vie est imminente. C’est l’insufflation dans les narines qui permet à l’homme de vivre et de respirer. (Genèse 2.7)

7L'Eternel Dieu forma l'humain de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'humain devint un être vivant.

Etant être vivant Dieu prend soin de lui et de tous les êtres vivants de l’univers, de la plus petite cellule aux gros mammifères.

L’Esprit qui planait est une image féminine, l’image de direction, d’orientation, de chemin, voire la miséricorde, la tendresse.

En général, la Bible présente “l’amour divin sous la forme d’une tendresse de Maman”, idem p 121

14J'ai longtemps gardé le silence, je me suis tu, je me suis contenu ; Je crierai comme une femme en travail (d’accouchement), Je serai haletant et je soufflerai tout à la fois. (Esaïe 42.14)

3Ecoutez-moi, maison de Jacob, Et vous tous, restes de la maison d'Israël, Vous que j'ai pris à ma charge dès votre origine, Que j'ai portés dès votre naissance ! 4Jusqu'à votre vieillesse je serai le même, Jusqu'à votre vieillesse je vous soutiendrai ; Je l'ai fait, et je veux encore vous porter, Vous soutenir et vous sauver. (Esaïe 46)

14Sion disait : L'Eternel m'abandonne, Le Seigneur m’oublie ! - 15Une femme oublie-t-elle l'enfant qu'elle allaite ? N'a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l'oublierait, Moi je ne t'oublierai point. 16Voici, je t'ai gravée sur mes mains ; Tes murs sont toujours devant mes yeux. (Esaïe 49)

13Comme un homme que sa mère console, Ainsi je vous consolerai ; Vous serez consolés dans Jérusalem (Esaïe 66).

Et nous savons bien que l’amour, la miséricorde font partie des premiers traits indépassables de Dieu. La miséricorde c’est le nom propre de Dieu ; Yahweh est le Dieu de la tribu de Miséricorde. Voilà l’identité de Dieu, son être, son agir. C’est le Dieu qui est ému aux entrailles féminines, au sein maternel, qui donne la vie.

20Ephraïm est-il donc pour moi un fils chéri, Un enfant qui fait mes délices ? Car plus je parle de lui, plus encore son souvenir est en moi ; Aussi mes entrailles sont émues en sa faveur : J'aurai pitié de lui, dit l’Eternel. [Jérémie 31]

4Mon bien-aimé a passé la main par la fenêtre, Et mes entrailles se sont émues pour lui. [Cantique des cantiques 5]

Un proverbe yiddish, c’est-à-dire des juifs ashkénazes d’Allemagne, dit que « Dieu ne pouvait être partout, alors il a créé la mère »

De tout ce qui précède, nous pouvons dire sans ambages avec monsieur Alexandre Westphal, « La mère aime l’enfant de la tendresse qui unit le Créateur à sa création »



27 views0 comments

Recent Posts

See All

A l'occasion de ce jour de la célébration de la Résurrection du Christ-Messie, l'équipe qoheleth des Femmes, Leve Fanm Yo vous souhaite une joyeuse Pâques. Pâques est considérée comme un nouveau Pouri

Aujourd'hui, 8 mars 2022 marque la Journée internationale de la femme. l'Equipe Qoheleth des Femmes, Leve Fanm Yo, profite de l'occasion pour saluer toutes les femmes du monde. Elle vous souhaite bon

The Qoheleth Team of women, Leve Fanm Yo has chosen to approach the most important woman in the genealogy of Jesus. She is blessed among all women. The Bible does not tell us much about her in relatio