Search

La fête des mères.

La fête des mères, une opportunité d’honorer les femmes.

Chers lecteurs, chères lectrices, l’équipe Qohèleth des femmes, Leve Fanm Yo, vous encourage à honorer tous ceux qui vous précèdent, qui vous devancent comme il est dit dans la cinquième parole d'Exode 20.

Comme nous avons déclaré dans notre premier article « Au commencement était le salut », un salut consistant à diviniser les hommes, que la terre et le ciel tout comme la mer sont des "symboles du corps maternel" du fait qu'ils logent la vie. De ce fait Dieu a créé la mère avant toutes choses et c'est ce que les juifs d’Allemagne mettent en évidence lorsqu'ils déclarent : « Dieu ne pouvant pas être partout, il a créé la mère".

Nous avons démontré que la Ruah, le personnage féminin de la Bible que les romains ont masculinisé en Spiritus, est la symbolique de la tendresse maternelle qui couvre ses poussins pour les protéger contre le froid glacial. La Ruah d'Elohims est venue en aide, en support de l'action divine. C'est la Ruah qui influence les décisions d'Elohims dans la continuité de la création.

Comme le Mois de Mai est le mois réservé à la célébration des mamans ou des mères nous profitons de l'occasion pour dire que la Bible fait l'éloge des femmes comme mère de la Genèse à l'apocalypse, du commencement à la fin.

La Bible pose le principe d'honorer la mère et l'épouse selon Proverbes 31. Nous avons Eve la mère des vivants, Yokebed, la mère des trois fondateurs du peuple d'Israël, Sara la mère d’Isaac et mère des nations selon Esaïe 51,2; Deborah la prophétesse et la mère d'Israël (Genèse 5) ; Ruth, la mère de la royauté d'Israël selon le maitre Rabbin Elie Lemmel; Hannah, la mère du prophète Samuel ; Jézabel, la mère d'Athalie ; Athalie, mère d'Achazia (2Rois11,1); Marie, la mère de Yeshuah [Luc 1,26ss] ; Elizabeth, la mère de Jean Baptiste [Luc 1,59ss] ; la belle-mère de pierre ; la mère des fils de Zébédée [Matthieu 20,20] ; Eunice, la mère de Timothée et Lois sa grand-mère [2Timothee1,5]. Nous avons Marie, la mère d’Immanouel, qui est invitée à rester mère non plus par des liens de sang mais comme mère spiritualisée, élargie avec qui tout croyant a un lien symbolique, un lien spiritualisé, un lien spirituel et très fort selon Jean 19,25-27 tout comme Sarah est mère de tous les croyants dans la foi selon Genèse 17,16.

Pour les misogynes, cependant, honorer les femmes pour ce qu'elles sont en tant que personne dans l'égalité absolue est un casse-tête.

Dans 1 Rois 15,9-13, le roi Asa [912-817 av.J.C] est le type du misogyne qui ne veut plus honorer sa mère. Et Louis XIII, 26 siècles plus tard, en 1617, dans la figure d'Asa fit le pire en enfermant Marie de Médicis, sa mère. En tant que reine mère, elle jouissait d'un trop grand honneur, ce qui éclipsait l'influence de la personne du roi.

Mais la Sainte Écriture nous donne aussi des exemples d'hommes qui honorent les femmes de manière forte.

Aussi nous invitons tous à imiter l'exemple de Salomon, reconnu comme symbole de sagesse qui honore sa mère Bath-Schéba avec dévouement et profond respect selon 1 Rois 2,19,

Et selon le livre des cantiques Salomon a été couronné par sa mère Bath-Schéba (Ct 3,11). A noter que Bath-Schéba avait mis tout son poids dans la balance pour promouvoir son fils comme Roi, le successeur du Roi David.

Paul n'a-t-il pas invité l'Ancien Timothée à honorer les femmes veuves, les femmes stériles, infructueuses, voire les prendre à charge comme leur fils spiritualisé, selon 1 Timothée 5,2-16 ?

Les fêtes ont été instituées le quatrième jour dans la Bible au milieu de la semaine en préparation de la grande fête sabbatique.

L’Equipe Qohèleth des femmes, leve fanm yo, ne comprend pas pourquoi certains chefs religieux qui se réfèrent à la Bible, à la Torah, aux Prophètes, aux Écrits de Sagesse, aux Évangiles, aux Actes des Apôtres, aux Épîtres de Paul, à l'Apocalypse éliminent la mère dans leur champ sémantique, de l’ensemble de leur vocabulaire.

L’équipe Qohèleth des femmes invite tous à honorer leur père et mère du même amour qu’ils manifestent pour le Créateur des ciels et de la terre.

12. Glorifie ton père et ta mère, pour que se prolongent

tes jours sur la glèbe que IHVH-Adonaï, ton Elohîms, te donne.[Exode 20]

C’est une parole ou une promesse ou un vœu en lien avec la parole précédente qui est le rendez-vous du Sabbat.

3. L’homme frémira de sa mère et de son père.

Mes shabats, vous les garderez. Moi, IHVH-Adonaï, votre Elohîms. [ Levitique 19]

Glorifier, honorer, respecter ceux qui nous devancent comportent des promesses a l‘infini lisons-nous dans Deutéronome 5,16 :

« Glorifie ton père et ta mère comme te l’a ordonné IHVH-Adonaï, ton Elohîms,

pour que se prolongent tes jours, pour ton bien,

sur la glèbe que IHVH-Adonaï, ton Elohîms, te donne ».

Célébrez avec joie la fête des mamans en invitant les veuves, les femmes sans enfant et les femmes en situation de précarité pour venir partager vos tables et leur donner une chance de s'exprimer. Ainsi, vous pouvez vraiment remplir la condition absolue proposée par Yeshuah pour faire partie de son Royaume de gloire, à savoir la charité.

Bonne fête a toutes les mamans du monde. Que IHVH-Adonaï, votre Elohîms, vous bénisse davantage ?

Suzie Onel Ecclesiaste

Les versets sont tirés de la Bible d’André Chouraqui.



17 views0 comments

Recent Posts

See All

A l'occasion de ce jour de la célébration de la Résurrection du Christ-Messie, l'équipe qoheleth des Femmes, Leve Fanm Yo vous souhaite une joyeuse Pâques. Pâques est considérée comme un nouveau Pouri

Aujourd'hui, 8 mars 2022 marque la Journée internationale de la femme. l'Equipe Qoheleth des Femmes, Leve Fanm Yo, profite de l'occasion pour saluer toutes les femmes du monde. Elle vous souhaite bon

The Qoheleth Team of women, Leve Fanm Yo has chosen to approach the most important woman in the genealogy of Jesus. She is blessed among all women. The Bible does not tell us much about her in relatio